Les meilleures solutions pour isoler efficacement entre deux murs mitoyens

Worker in protective goggles and respirator insulating rock wool insulation in wooden frame

Isoler son habitation est indispensable pour assurer un confort optimal, diminuer les pertes de chaleur et réduire les nuisances sonores. Dans le cas des murs mitoyens, l’isolation doit être particulièrement performante pour protéger votre intimité et celle de vos voisins.

Ce guide vous propose des conseils pratiques et des informations sur les matériaux d’isolation disponibles pour réussir l’isolation entre deux murs mitoyens.

Les enjeux de l’isolation entre murs mitoyens

Lorsque l’on évoque l’isolation d’un habitat, on pense souvent à la protection contre le froid et à la conservation de la chaleur. Toutefois, dans le cas de murs mitoyens, il faut également prendre en compte les aspects acoustiques pour limiter les nuisances sonores provenant du voisinage.

Ainsi, une bonne isolation doit permettre :

  • De préserver la chaleur en hiver et la fraîcheur en été
  • D’atténuer les bruits venant de l’extérieur ou du logement voisin
  • De respecter la réglementation en matière d’isolation phonique
  • De contribuer à la valorisation de votre bien immobilier

Les différents types d’isolation pour murs mitoyens

Il existe plusieurs techniques d’isolation adaptées aux murs mitoyens, en fonction de leur configuration et de leurs caractéristiques. On distingue ainsi :

1) L’isolation par l’intérieur

Cette méthode consiste à poser un matériau isolant sur la face intérieure du mur mitoyen. Elle est surtout recommandée en cas de rénovation, lorsque l’on souhaite améliorer les performances thermiques et acoustiques sans modifier l’aspect extérieur du bâtiment.

Cet article pourrait vous intéresser :   Rénovation énergétique des logements et responsabilités des usufruitiers

Les principaux avantages de l’isolation par l’intérieur sont :

  • Une mise en œuvre rapide et peu coûteuse
  • Des résultats immédiats en termes de confort (chaleur, silence)
  • Un large choix de matériaux à disposition

Cependant, cette solution présente également quelques inconvénients :

  • Une légère réduction de la surface habitable
  • Un risque d’apparition de ponts thermiques si l’isolation n’est pas bien réalisée
  • Une moins bonne performance globale que l’isolation par l’extérieur

2) L’isolation par l’extérieur

L’isolation par l’extérieur est réalisée en appliquant un matériau isolant sur la façade extérieure du mur mitoyen. Cette technique permet de traiter efficacement les ponts thermiques et offre une très bonne performance en termes d’isolation phonique.

Les principaux avantages de l’isolation par l’extérieur sont :

  • Un traitement complet des ponts thermiques
  • Une meilleure performance globale que l’isolation par l’intérieur
  • Une augmentation de la valeur de votre bien immobilier

Toutefois, cette méthode présente aussi des inconvénients :

  • Un coût plus élevé que l’isolation par l’intérieur
  • Des travaux plus complexes à réaliser et nécessitant l’accord du voisin
  • Un impact sur l’aspect extérieur du bâtiment

Quels matériaux choisir pour isoler entre deux murs mitoyens ?

Pour garantir une isolation optimale, il est important de sélectionner des matériaux offrant d’excellentes performances thermiques et acoustiques. Voici quelques exemples de matériaux fréquemment utilisés pour l’isolation entre murs mitoyens :

1) La laine de verre

Matériau phare de l’isolation, la laine de verre est constituée de fibres minérales obtenues par fusion de sable et de verre recyclé. Elle offre une très bonne résistance au feu, une excellente isolation thermique et une isolation acoustique satisfaisante.

Cet article pourrait vous intéresser :   Simulateur de rénovation énergétique : tout ce que vous devez savoir

Les avantages de la laine de verre sont :

  • Un rapport qualité/prix intéressant
  • Une pose facile et rapide
  • Une durabilité et une stabilité dimensionnelle importantes

En revanche, ce matériau peut irriter la peau lors de sa manipulation et doit être protégé par un pare-vapeur pour éviter les problèmes d’humidité.

2) La laine de roche

La laine de roche est fabriquée à partir de roches volcaniques, dont la structure alvéolaire confère des propriétés isolantes exceptionnelles. Elle est particulièrement appréciée pour ses hautes performances acoustiques et sa résistance au feu.

Les avantages de la laine de roche sont :

  • Une isolation phonique supérieure à celle de la laine de verre
  • Une résistance au feu et à la moisissure
  • Une longévité importante

Tout comme la laine de verre, la laine de roche peut provoquer des irritations cutanées lors de sa manipulation. De plus, elle a tendance à se tasser avec le temps, ce qui peut réduire son efficacité isolante.

3) Le polystyrène expansé

Le polystyrène expansé, ou PSE, est un matériau synthétique léger et économique qui offre une bonne isolation thermique. Il est couramment utilisé pour l’isolation des sols, des toitures et des murs, y compris les murs mitoyens.

Les avantages du polystyrène expansé sont :

  • Un faible coût
  • Une grande légèreté
  • Une facilité de mise en œuvre

En revanche, ce matériau possède des performances acoustiques assez limitées et n’est pas très écologique en raison de son processus de fabrication.

Le choix de l’isolation entre deux murs mitoyens dépendra de nombreux facteurs, tels que les performances souhaitées, le budget disponible et les contraintes liées au bâtiment lui-même. Prenez le temps de comparer les différentes options et de consulter des professionnels pour obtenir des conseils personnalisés.

Cet article pourrait vous intéresser :   Commencer votre rénovation énergétique : les étapes clés

Partager cette page à un(e) ami(e) ou à mon entourage.

Les derniers articles